[Tully] Déclaration pour la Guyenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tully] Déclaration pour la Guyenne

Message par Tully le Ven 29 Avr - 11:42






    A l’Universalité des Fidèles,
    Au Peuple de Guyenne,
    Aux Autorités Guyennoises,



    Nous tenons à exprimer notre déception et notre mécontentement face à l'attitude des autorités Guyennoises et de certaines personnes proches ou éloignés du pouvoir Ducal.

    De tous temps les écritures et les canons de l'Église furent interprétés, contestés et balayés d'un revers de main ; Nous considérons cela comme Inacceptable, nous ne tolèrerons pas qu'une Duchesse aussi Gracieuse soit-elle puisse ouvertement et en pleine connaissance de cause faire du chantage contre l'Église Aristotélicienne et Romaine, qui en tant qu'institution a toujours su être présente, malgré les carences de certains prélats inhérentes à notre nature d'Hommes.

    Un concordat est un acte canonique, instruit de ce caractère sacré incontestable, ils sont quelques-uns des canons de l'Église qui régissent le Peuple de Dieu, en suivant le découpage temporel des frontières.

    De ce fait et si cette décision était maintenue, la Guyenne serait ipso facto en position schismatique.

    Nous supplions donc les autorités Guyennoises et par là même, la Duchesse aSophie de reconsidérer leur décision, sans quoi il nous sera impossible de continuer à maintenir des relations diplomatiques entre la Nonciature Apostolique et la Guyenne. En outre, si rien n'est fait pour réhabilité le concordat, l'Église Aristotélicienne et Romaine sera forcée de constater la mise au ban du conseil ducal et de la duchesse de Guyenne, de la communauté des fidèles. Ils se trouveront alors dans un puits de Ténèbres encerclé de toute part par des montagne de Lumière et de vertu. Dieu vous vienne en Aide !

    Nous rappelons enfin par notre humble voix de pasteur que les fidèles du Guyenne ne cautionnant heureusement pas cette mascarade ont le devoir absolu de continuer à considérer le Concordat comme valide, et de tout faire pour ramener les autorités régnantes de Guyenne à la raison.

    L'Église tout comme le Très-Haut est miséricordieuse et accorde son pardon lorsque quelques-uns des dirigeants ont péchés par ignorance, complaisance, ou orgueil. Tant que les conditions imposées par l'Église n'auront pas été respectées la Congrégations des Affaires du Siècle refusera tous dialogue diplomatique.

    Alors le jour luira où, succédant aux hymnes de triomphe prématurés des ennemis de la Seule Vraie Foi, s'élèvera, du cœur et des lèvres des fidèles, le chant de la délivrance : un chant de reconnaissance envers le Très-Haut, un chant d'allégresse à la vue du peuple de Guyenne tout entier se disposant enfin, dans la lutte contre ceux qui nient l'institution de Dieu, à maintenir, en harmonie avec tous les hommes de bonne volonté de tous les peuples, l'Amitié Aristotélicienne.

    Avec cette demande solennelle dans le cœur et sur les lèvres, Nous vous accordons, comme soutien de vos résolutions difficiles et lourdes de responsabilité, notre Bénédiction.




    Monseigneur Tully de Nivellus de Sparte
    Archevêque de Reims
    Protonotaire Consul Apostolique
    Seigneur d'Arborio et de Sonnaz





    Faict à Rome, le XIV juillet de l'an de grâce MCDLVIII de notre Seigneur



_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum