[RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 11:52


Praeceptor

La pluie tombait dru sur le pavé de la cour du Palais Florentina en ce qui s’annonçait comme une journée morne et grise sur la Ville-Éternelle. Le ciel, chargé de la tristesse du Très-Haut suite au décès de la Reyne de France, déversait son chagrin sur les romains qui courraient dans les rues, de portiques à portiques, afin de se garder ad minima au sec. Dans l’édifice, le silence régnait, brisé seulement par le claudiquement de l’Évêque Suffragant d’Angers, qui à l’aide de sa canne, révélait toujours sa présence.

Il entra dans une large pièce de l’aile sud de sa demeure, qui surplombait la cour en une galerie italienne, drapée de diverses tentures de velours et d’une tapisserie antique. Plusieurs cartes de l’Europe étaient accrochées ça et là ainsi que de nombreux ouvrages et outils d’apprentissage. L’italien s’appuya à la balustrade qui lui donnait une vue sur la rue et scruta les deux côtés, à la recherche d’un coche aux armes de la famille Farnese.

Il ferma ses yeux un instant, se remémorant des bribes d’une jeunesse perdue. Venait un temps dans la vie ou la vieillesse se faisait sentir, et chez plusieurs êtres, le désir de transmettre aux suivant une portion d’un savoir durement acquis. L’ecclésiaste italien n’avait pour héritier qu’un neveu, qui était en formation en Angleterre dans la voie des armées, si bien qu’il n’avait eût vraiment quiconque à qui offrir son expérience. Il se rappela ses ambitions pour Monseigneur Martin, dict Aizu, mais son décès prématuré avait mis fin à ce rêve de succession. Même chose pour Monseigneur Marie-Amélie de Cortilloles, rappelée à la tombe trop rapidement.

Il avait donné des instructions claires à son personnel, ainsi donc, quand le jeune homme arriverait, il serait conduit à ses études sans attendre. L’ecclésiaste avait devant lui un défi intéressant, il faudrait jouer finement.


Dernière édition par Tully le Ven 5 Aoû - 12:04, édité 3 fois

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 11:54


Une cape munie d'une capuche recouvrait la tête du jeune Farnese entouré de deux gardes qui portaient sur eux les lys distinctifs de sa famille. Pour un mois de juillet, la pluie était inattendue, mais elle avait à coeur de rafraichir les esprits échauffés qui sévissaient à Rome. Arrivé devant l'édifice qui serait dorénavant le lieu de son éducation, Cesare leva les yeux pour en observer l'architecture avant de s'avancer vers l'entrée.
Cesare ignorait ce qu'il allait apprendre dans cet endroit, mais il était curieux de le découvrir. Son éducation bien que perpétrée par un inconnu avait tendance à l'exciter secrètement au fond de lui, dans sa soif de découverte d'un monde qui semblait échapper à beaucoup. Le découvrir, le comprendre, tels étaient les objectifs de Cesare pour l'heure.
Devant la porte, le personnel du palais prirent le relais sur les gardes Farnese.
Cesare se retourna vers eux et leur dit d'un ton autoritaire qui était par son sang naturel:

"Vous connaissez les ordres de mon père."

Les gardes sans un mot s'inclinèrent et le jeune héritier se retourna suivant les valets de son futur précepteur. Il traversa un certain nombre de couloirs pour rejoindre l'aile-sud du bâtiment, traversée pendant laquelle il observait les objets d'art présents avec une curiosité mêlée de fascination.

La porte s'ouvrit alors sur la grande salle et sur son destin...

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 11:57


Le prélat sortit de ses rêveries au moment ou les portes de la salle s’ouvrirent, révélant le jeune Cesare Farnese, qui arrivait pour sa première leçon. Il sourit un instant, se remémorant les discussions longues et sérieuses qu’il avait tenu avec son père, afin d’établir un cursus qui saurait stimuler l’excellence et doter ce jeune esprit de la longueur d’avance sur les autres nécessaire au succès. Lorsqu’il posa ses yeux sur le jeune garçon, il lui accorda un rare sourire, lui dont le faciès était si souvent sérieux, puis l’accueilli.

- Oui, vous êtes véritablement son fils, cela ne fait pas de doute. Avancez, jeune homme, et chassez de ces yeux ces bribes d’appréhension, ils trahissent votre état d’esprit, chose que vous ne voulez révéler à personne. Je suis Monsignore Navigius di Carrenza, je vous ferai grâce d’un long curriculum vitae dont les premiers faits remontent au moment ou votre père était encore en couche. Dites-moi, jeune homme, où sommes-nous?

Il scruta son élève un instant, léger rictus sur le coin des lèvres.

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 11:57


Le regard porté sur la beauté du lieu, Cesare finit par le poser sur Navigius. Le sourire de son précepteur installa un climat qui détendit le jeune garçon. Ce dernier était curieux du personnage qui se trouvait face à lui. Il semblait aussi riche que son père et il se posa la question de son influence sur le monde ainsi que de l'étendu de son savoir. Puis il fut curieux en second lieu de l'état de sa sévérité, et de sa motivation réelle pour lui apporter une éducation.
Malgré son jeune âge, Cesare avait l'esprit vif et était beaucoup plus intelligent que la moyenne de son âge. Il avait parfois même tendance à se donner un air plus naïf afin de sembler "normal". Les gens de son âge lui semblaient ennuyeux et il se félicitait d'en avoir rencontrer bien peu.
De son regard, il jaugea son précepteur et se dit alors que l'argent ne pouvait surement pas être un motif pour lui, à moins qu'il soit dans un état d'endettement avancé. Peut-être souhaitait-il que son père lui rende un service en retour...
Il ne sut si l'allusion à sa ressemblance à son père devait être bien pris ou pas mais il n'en tira pas rigueur.
Il avança alors à sa demande, prenant un air gêné, et répondit à son précepteur:

"Enchanté Monsignore, j'imagine que vous connaissez mon nom sans quoi je ne serai pas ici... Nous sommes à Rome... Dans votre palais?"

Cesare sentait que son précepteur cherchait dès le départ à le tester. Il aurait pu donner tout un tas de détails géographique et historique sur la cité, mais il se contenta de cette réponse, attendant de voir l'évolution que son précepteur allait entreprendre...

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 11:58


L’ecclésiaste italien scruta plus longuement le jeune garçonnet dont il avait charge de l’éducation. Visiblement, le gamin ne conservait que très peu de sa mère, reprenant traits pour traits les détails de son cardinal de père. Restait à voir si l’intellect était aussi développé que chez son géniteur, ce à quoi s’attelait le prélat angevin en ce premier entretient. Il écouta sa courte réponse, puis lui répondit :

- Je connais votre nom, jeune homme, mais sachez qu’un nom ne vaut rien si votre regard trahis vos pensées. Rome, en effet, nous sommes à Rome. Mais où est Rome? Qu’est-ce que Rome?

Il offrit au jeune homme une chaise, alors qu’il alla saisir une grande carte de la péninsule italienne et qu’il l’approcha, pour les fins de la leçon.

- Que signifie Rome pour vous?

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 11:59


Voilà qu'il lui tendit la perche sur la chose... Rome...
Cesare prit un inspiration et décida alors de lui répondre franco ce qu'il pourrait dire sur Rome.
Cesare s'installa alors avant de prendre un ton détaché.

Rome a bien des visages, Monseigneur... Empire antique, Cité Eternelle, siège de l'Eglise Aristotélicienne, ville de naissance de Cesare Farnese...

Il s'interrompit avec un léger sourire jaugeant la réaction de son précepteur à son humour avant de reprendre.

Rome se trouve vers le milieu de la botte italienne, non loin de la Méditerranée, au mont Paladin...

S'arrêtant une seconde avec un doute sur ces derniers faits, il tâcha de reprendre au plus vite pour ne dénoter aucun doute:

Rome représente pour moi la chose la plus puissante dans les esprits après Dieu. On y rencontre le fantôme des Empereurs antiques, la tension du Vatican, l'adoration du Très Haut... Rome est une cité incomparable, et je ne m'étonne pas que la Maison de Dieu s'y trouve. Les portes du paradis... dans un enfer d'humanité?
La tête dans les nuages, les pieds dans la boue...


Cesare se rendit compte qu'il s'était un peu emporté. Le jeune garçon avait vécu dans un monastère toutes ses dernières années, et il avait pu constater tout cela au long de sa vie. L'adoration de Dieu par les moines qui l'entourent, la puissance du Vatican étant donné que le monastère se trouvait sous sa juridiction, mais également, les mendiants, les blessés de vendetta qui réclamaient asile, voire justice, la misère, les conciliations, les nombreux pêchés. Il est clair que l'image d'un Aristotélicien modèle tel qu'on pouvait lui avoir enseigné au Monastère n'était pas le courant d'un humain moyen.
Étrangement, cela ne dégoûtait pas Cesare. Son désir de découvrir le monde, sa soif de savoir était immense, et serait loin d'être abreuvée.

Assis sur sa chaise, il regardait son précepteur sans ciller, attendant sa réaction.

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 11:59


Le prélat observa son jeune élève répondre à ses questions. Il jugeait de la posture, du débit des paroles, du ton, des émotions senties dans sa voix. Tant de choses à corriger, tant de choses à lui inculquer afin qu’il puisse réellement voir le monde et non point la représentation offerte à ses yeux, vulgaire mascarade pour la plèbe incapable de saisir la véritable nature des choses dans un monde invariablement constitué de loups et de brebis. Il hocha de la tête aux premiers mots, satisfait de voir que l’enfant n’était point un simplet.

- Rome se réinvente chaque jours et comme vous l’avez dit, elle revêt plusieurs visages. Vous mentionnez qu’elle fût un Empire antique, ce qui à vos yeux excite vos fantaisies et fait appel à un sens mythique. Vous aimez cela n’est-ce pas? Cité Éternelle vous me dite? Nulle cité n’est éternelle mais celle-ci marque les mémoires de tous, même si elle venait à disparaître. Siège de l’Église Aristotélicienne, en effet, votre éducation religieuse ressort. Et votre ville de naissance, une façon de vous lier dans un tout avec la grandeur antique, la destinée de la mémoire, l’église et votre personne. Vous auriez pu choisir des milliers de description de Rome, vous m’avez révélé votre esprit, c'est-à-dire votre sens profond que vous êtes né pour restaurer une gloire qui marquera les mémoires, une gloire temporelle autant que spirituelle. Est-ce exact, cher ami?

Il sourit un léger instant devant la tentative d’humour, hochant de la tête par approbation. Le sens de l’humour était une arme redoutable qui permettait souvent d’en savoir bien plus sur une personne et de s’avancer plus loin tout en pouvant retraiter en un rire. C’était un trait à développer, mais surtout à savoir utiliser, les badauds hilarant du port d’Ostie n’ayant visiblement jamais compris l’usage de telle arme.

- Rome se trouve en effet au cœur de la péninsule italienne, bien que le concept d’Italie n’évoque que très peu lorsque l’on regarde la multitude de cités-états qui la peuple. Rome se trouve par ailleurs sur sept collines, l’Aventin, le Caelius, le Capitole, l’Esquilin, le Palatin, le Quirinal et le Virinal. Pa-la-tin, pas Paladin. N’avancez jamais quelque chose dont vous n’êtes point certain, vous ne voulez jamais démontrer votre ignorance à quiconque.

Il écouta le jeune homme dans son envolée lyrique venue du cœur concernant la signification de Rome pour lui. Il hocha négativement de la tête, afin de signifier que le jeune homme n’avait pas saisit l’intention de la question. Lorsqu’il eût terminé, il le corrigea en ces mots.

- Vous avez éludé l’intention de la question. Une question n’est jamais bénigne et possède toujours un intérêt. Pourquoi poser une question plus qu’une autre. Ai-je posé la question par désir de vous connaître plus? Pourquoi pourrais-je vouloir vous connaître plus? Ai-je posé la question pour vous faire réaliser que la réponse à la question dépendra de chaque personne à qui elle est posée? Prenons la question, toute simplement. Que représente Rome, pour vous. À quoi nous est-elle utile? Elle nous est utile à jauger l’âme d’une personne, et surtout à savoir adapter notre discours. Pour un homme droit et valeureux, elle peut-être le perfection divine, mais elle peut aussi être une ville de bassesse, de trahison et de poisons. Vous devez connaître votre interlocuteur afin de savoir répondre aux questions de manières à obtenir son approbation. Vos réels opinions ne servirons que votre pensée, apprenez à construire vos réponses afin qu’elles servent vos buts, par la structuration de votre pensée.

- Vous comprenez ce que je vous dis?

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 12:00


Est-ce exact cher ami?

Touché... Navigius par son analyse venait de toucher un trait de Cesare qu'il ignorait encore lui-même. "Un sens profond que vous êtes né pour restaurer une gloire qui marquera les mémoires, une gloire temporelle autant que spirituelle." Peut-être que dans son désir de découvrir le monde, en découvrir sa grandeur, et confronté à la pourriture de ses entrailles, il souhaitait effectivement lui rapporter sa gloire d'antan, celle exprimée par l'architecture de la cité, par les tableaux que l'on trouve sur les murs des palais, des chapelles et des églises, les statues, les gravures qui évoquent des scènes de gloire d'une époque révolue...

Cesare décida alors de ne pas répondre. Constatant qu'il avait été analysé et compris si vite, cela l'effraya un peu. Ce n'était pas l'homme qui se trouvait en face de lui qui lui faisait peur, mais sa propre faiblesse. En cet instant, il comprit une des raisons pour lesquelles il nécessitait une formation approfondie.

Palatin... Naturellement, Cesare le savait, il ne voulait pas sembler trop cultivé pour son précepteur... Il sourit à cette idée, tout en restant très attentif à ses propos qui semblaient être le début de son éducation.
Et son éducation entrait directement dans le vif du sujet.

Vous comprenez ce que je vous dis?

Le sang de Cesare bouillait intérieurement de colère. Non pas contre Navigius mais contre lui-même. Passer pour un moins que rien, il ne le supportait pas. L'orgueil. Un trait du Farnese qui avait été rarement éveillé durant ses longues et ennuyeuses années au Monastère.

Il décida alors d'être réactif aux propos de son interlocuteur, quitte à ce qu'il n'apprécie pas. Après tout, il était Cesare Farnese, fils d'un Cardinal, et il avait ses privilèges!

"Je comprends ce que vous me dites. Permettez-moi Monsignore de reprendre en fonction de vos conseils. Je vais reprendre votre question tout en vous faisant partager à haute voix, l'analyse a priori que je ferai en silence dans une situation de la vie courante."

Plissant les yeux il jaugea discrètement de haut en bas Navigius avant de poursuivre:

"Rien ne me garantit que ce palais est le vôtre, mais vu la fidélité des employés de cet endroit à votre égard, la probabilité est grande. Vous êtes donc un homme riche, et si le palais n'est pas vôtre, votre port vestimentaire en témoigne. Vous vous êtes présentés en tant que Monsignore, et vos vêtements parlent encore pour vous. Vous êtes un homme d'Eglise. Et sûrement pas un idiot pour que mon père vous ait engagé pour me faire suivre une éducation.
Mais pourquoi avoir accepté de votre côté? Il est fort à parier que vous n'êtes pas Cardinal vous-même, vous manquez de rouge à votre parure, à moins que vous ne vouliez me cacher ce fait mais je n'en vois pas l'intérêt. Toujours considérant les probabilités, je dirai donc que vous êtes Evêque. Votre courbure indique que vous voyagez beaucoup donc vous êtes sûrement responsable d'une lointaine contrée. Peut être d'Espagne, encore que votre teint blafard me fait plutôt penser à l'Angleterre ou une terre du Nord de la France.
La réponse au pourquoi serait-il que Rome vous manque? Peut-être... Mais je doute qu'un homme aussi riche et influent que vous semblez l'être se contenterai de jouer les nounous pour un gosse de Cardinal. Au final, je dirai que vous avez accepté ce poste afin de recevoir une contrepartie. De l'argent, j'en doute, à moins que vous ne soyez joueur et endetté d'une grosse somme d'argent, mais pour un homme d'Eglise, cela serait étonnant.
Du pouvoir, un poste. Voilà quelque chose que Son Éminence Tully Farnese pourrait faire pour vous. Peut-être celui de Cardinal justement. Le prestige, le pouvoir...

Le schéma de mon interlocuteur étant en tête, voilà quelle réponse je pourrai désormais donner à la question:

Que signifie Rome pour vous?

Monsignore, elle signifie le Prestige. "


Peut-être avait il mal compris la leçon de son précepteur, mais l'interprétation de Cesare était bel et bien de se retrouver en position de force, et d'attaquer. Au lieu d'être en retrait sur lui même comme il l'avait d'abord fait tout en se dévoilant, il avait au contraire analysé son interlocuteur et avait donné une réponse brève qui d'après lui l'aurait séduite tout autant qu'elle l'aurait intriguée, lui donnant l'envie d'en savoir plus sur le masque mystérieux qu'il avait dressé...

Décidément, les jeux des adultes étaient passionnants.

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 12:00


L’italien frappa des mains quelques fois en signe d’approbation lorsque le jeune homme s’emporta et lui déballa un raisonnement qui avait une certaine valeur intrinsèque mais qui était surtout encore très brut et raffiné. Il afficha un certain sourire de fierté devant les progrès de son élève qui commençait enfin à dire des choses sensées par delà les banalités connues de la vie. Sur un ton professoral, il commenta.

- Enfin, vous commencer à parler comme une personne dotée d’une certaine intelligence. Maintenant, décortiquons ensemble votre raisonnement, car il contient des lacunes que nous mettrons en lumière. Tout d’abord, vous pouvez obtenir la garantie que ce palais est bien le mien et vous pouviez l’obtenir des bien des façons. Vous êtes venu ici, ignorant, sans avoir au préalablement vérifier plusieurs choses. Les titres de propriétés peuvent être consultés auprès de l’administration de la cité, et vous savez qu’un fils de cardinal n’aura pas de problème à tirer quelques cordes pour le savoir. D’information publique, vous auriez appris que ce palais a été acheté par ma famille auprès de Cosimo de Medicis. De là, vous auriez pu déduire plusieurs choses et avec quelques informateurs efficaces, vous auriez compris encore plus, mais nous y reviendrons.

- Vous me dites homme riche puisque je possède un palais. C’est certes un bonne présomption, mais vous manquez de capitaliser sur quelques points. Si je suis si riche, pourquoi n’aie-je pas plusieurs bagues au doigt et les meilleurs velours comme habits plutôt qu’une simple soutane noire, rigoriste, usée et peu enjouée. Vous devez vous questionner non pas seulement sur le fait que je sois riche, chose assez aisée à confirmer, mais aussi sur la relation que je puisse entretenir avec la richesse. Cette relation vous intéressera bien plus que le simple fait de mes états financiers. Jusqu’à ce que vous ayez vérifié certaines informations, je ne suis peut-être qu’un imposteur dans un riche palais. Notez mentalement d’aller vérifier tout cela une fois sorti de votre leçon, voulez-vous?

- Avec l’aide de mon nom, vous pourrez confirmer bien des choses, comme le fait que je sois un homme d’église. Prenez bien le soin d’aller aux archives afin de pouvoir prendre connaissance de tous les détails de mon curriculum, ils vous éclaireront et vous placeront sur d’autres pistes de compréhension. Il est toujours important, jeune ami, de fouiller et de comprendre le passé de vos interlocuteurs, enfin, de ceux avec qui vous êtes appelé à danser les valses de l’État.

- Et en passant, ne soyez sur que de ce que vous pouvez prouver. Peut-être que votre père à choisit un idiot pour vous enseigner, vous présupposez qu’il a votre meilleur intérêt à cœur.

Il sourit suite à sa légère pique, qui ne visait après tout qu’à tester la maturité du jeune homme mais aussi à lui faire réaliser que dans un monde de loup, même les liens du sang ne sont pas le bouclier le plus efficace. Savoir et empêcher d’agir, telle était la voie.

- Mais reprenons, voulez-vous bien. Vous entrez dans le domaine des motivations, et permettez-moi de vous mettre en garde, seule une connaissance approfondie d’une personne vous permettra de deviner ses motivations. Nous portons tous des masques et par moments ces masques tombent et révèlent notre vraie nature. Cherchez ces moments et reconnaissez les, car quand vous aurez saisi la vraie nature d’une personne, ses motivations vous seront claire. Dans votre explication, vous coller sur moi une image qui sert en une certaine mesure votre égo. Vous rappelez la puissance de votre père et désirez m’y subordonner, oubliant par le fait même une multitude de possibles motivations telles que l’amitié que je porte pour votre père ou encore mon sens de l’obligation de vous apprendre à voir avant que vous ne terminiez vos jeunes jours dans un caniveau avec la dague d’un ami entre les omoplates.

- Voilà qui après une analyse fragmentaire, que je suis convaincu vous appuierai en votre esprit par des faits dès que vous les aurez fait recherché, vous amène à me donner une réponse qui est intéressante. Vous me dites que Rome signifie le Prestige car vous me sentez à la recherche du Prestige. Ainsi donc, vous avec, somme toute, compris que la réponse à me donner dépend de ce que vous croyez que je veux entendre. Ce n’est pas encore la bonne réponse, puisque nous nous connaissons fort peu, mais c’est une réponse qui à plus de chance de bien résonner à mon esprit que « Rome est un empire antique. » . De plus, elle ne révèle que peu sur vous, l’on peut vous croire à la recherche de prestige. Soyez conscient de ce qu’elle révèle, en vrai ou en faux sur vous, la manipulation de votre image par vous-même est essentielle au succès. Vous devez répondre pour flatter et pour créer l’image de vous que vous voulez faire voir à votre interlocuteur. Vous comprenez cela
?

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 12:01


La réaction de Navigius surprit Cesare. Il s'attendait à ce qu'il prenne ses propos mal, se vexe ou bien se mette en colère. Au lieu de quoi, il applaudit brièvement ses propos. Cela signifiait-il qu'il avait visé juste? Une chose était sûre, on était bien dans le cadre d'un apprentissage et de toute évidence, son précepteur ne prenait rien pour lui, visant avant tout à former son disciple. Son sourire finissait de convaincre Cesare de son professionnalisme concernant la pédagogie.

Ne se laissant pas aller à la flatterie de son maître, il chercha avant tout à saisir le fond de ses paroles.
Evidemment qu'il était venu ignorant. Cesare pensa que son père ne l'avait mis au courant de rien, pas même le nom, pas même le rang de son futur précepteur. Arrivant, il avait directement été mené dans cette salle et à moins d'un caprice de noble, et alertant alors toutes les attentions, il n'aurait guère pu consulter les registres du palais avec toute la discrétion dont il fallait faire preuve pour s'assurer d'être informé tout en paraissant neutre, voire idiot... Mais il ne répliqua pas. Il se promit néanmoins de suivre son conseil et de consulter tout cela avant de partir, puisqu'après tout, il était là pour apprendre et que peu importer que Monseigneur Navigius fusse au courant ou non. La discrétion viendra dans la pratique.

Concernant le style vestimentaire, Navigius était dans le juste. Néanmoins comparé aux moines grégoriens, sa tenue était des plus soignées. Là encore il ne dit rien, pareil pour les bagues, bien qu'il trouva cet argument peu convainquant. Lorsqu'on possède un palais aussi orné, il importe peu que l'on porte ou non des bijoux. La raison pourrait simplement se trouver dans l'incommodité d'en porter. Cesare savait par exemple qu'il n'aimerait pas en porter. Cela gênerait pour nombre de gestes du quotidien. Sûrement même pour l'épée... On penserait tellement à cette objet métallique au doigt qu'on n'en serait déconcentré...

Cesare acquiesça à la proposition d'aller vérifier toutes les informations sur Navigius et notamment son rapport avec les biens meubles et immeubles. Il n'y manquerait pas qu'il en soit certain.

La pique concernant son père ne lui fit aucun mal. Baissant les yeux au sol, il fut pris d'un doute. Son père qu'au fond il ne connaissait pas, que lui voulait-il réellement...? Navigius avait raison de porter son attention sur cela. Cesare avait lu des trahisons dans les registres historiques à l'époque antique, notamment celle de l'Empereur qui portait le même nom que lui, poignardé par des sénateurs et parmi eux son propre fils...
Prenant une grande inspiration, il releva les yeux vers son précepteur, tâchant de ne rien montrer de son tracas.

Il l'écouta avec attention et reconnut que cet homme était très intelligent et d'une sagesse incomparable. Il reconnut également que dans son désir d'attaquer Navigius, il s'était emporté dans son élan manquant quelques éléments auxquels il aurait pu, il aurait du penser. Notamment concernant l'amitié de Navigius et de Tully... Il n'y avait pas que de la corruption à Rome...
Écoutant la fin de sa tirade, il répondit:

"Je comprends cela."

Aux premiers abords, il était passé pour un enfant naïf et victime de la conversation.
Puis secondement, il avait contre-attaqué comme un chien enragé pensa-t-il, prouvant à Navigius qu'il manquait encore d'ordre dans son raisonnement.
Chaque fois, son précepteur lui donnait des éléments pour progresser. Cesare avait d'abord appris à réveiller son esprit critique, cette fois, à calmer ses ardeurs, bien qu'il n'eut rien évoqué à ce sujet.
Tout humble devint-il, allait-il se contenter de répondre "Je comprends"? Allait-il abandonner la partie et s'avouer vaincu?

Cesare était plutôt d'avis de poursuivre, et de ne pas abandonner si vite.
Persévérer...

"Rome est la sagesse qu'il nous faut suivre, Elle est l'humilité à laquelle nous devons nous soumettre, Elle est le lien entre la Lumière de Dieu et l'ignorance de l'Homme."

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Tully le Ven 5 Aoû - 18:52


Voyant que la première leçon venait d’être assimilée, l’ecclésiaste italien offrit au jeune homme un franc sourire avant d’entrer en matière sur l’évolution de ses diverses études. Il avait longuement planifié un cursus qui ferait du jeune homme en quelques années la fine fleur de la jeunesse romaine. Bien entendu, il jugeait que le garçonnet était déjà vieux, les italiens préférant ne pas cloîtrer leurs enfants trop longtemps chez les moines, mais la sagacité du petit homme lui laissait présager que le temps perdu serait vite rattrapé. Il invita Cesare à s’assoir à un pupitre, puis lui expliqua le contenu de ses cours.

- Tout d’abord, chacune de vos journées d’études débuteront à l’aube, par deux heures de pratiques martiales en compagnie de Dom Alessandro, qui vous apprendra le maniement des armes de bases telles que l’épée et le fleuret. Vous apprendrez aussi le maniement de la dague et son lancer. Nous éviterons les armes moins nobles ou auxquelles vous ne risquez pas d’avoir recours pour se concentrer sur celle qui se portent d’apparat. Vous n’êtes pas familier avec le maniement des armes, je me trompe?

Bien entendu, les prêtres ne portaient pas d’armes, mais tous savaient qu’en ces temps, savoir se défendre était plus que nécessaire, et une personne désirant s’élever dans la société devait savoir comment protéger sa vie. Par ailleurs, combien de brigands n’étaient jamais revenus pour se plaindre qu’un prélat vif et moins inoffensif que prévu leur avait ouvert la gorge avec une arme? Il continua donc son exposé.

- Par la suite, deux heures seront consacrées à l’apprentissage des langues. Nous couvrirons, successivement, le latin, le grec, l’italien, l’anglois ainsi que l’ancien araméen écrit. Cette dernière langue est morte et rarement utilisée, ainsi donc vous la maîtriserez afin de prendre toutes vos notes en cette écriture, qu’un groupe sélect de gens seulement sauront déchiffrer. Je prends pour acquis que votre françois est d’ores et déjà excellent.

Il n’était pas de plus grand avantage que la maîtrise des langues, qui permettaient l’obtention d’une multitude d’informations et surtout de placer d’éventuelles personnes accompagnatrices dans une position d’inconfort et de malaise. L’italien lui-même se servait allègrement de cela, aimant aussi reprendre des paroles qui auraient été un peu trop loin en français et blâmer sa méconnaissance de cette langue qu’il connaissait au final si bien.

- Suivra une heure de promenade dans Rome, qui sera consacrée à la détente et à l’observation. J’estime que d’ici une année, vous serez absolument familier avec tous les moindres racoins de la cité. Nous aurons ensuite une heure axée sur la réthorique et le débat avant de prendre le déjeuner.

Il s’arrêta un instant, se demandant si son élève avait des questions.

_________________

Le Chevalier de la Foi donne la mort en toute sécurité et la reçoit avec plus d'assurance encore.
S'il meurt c'est pour son bien, s'il tue c'est pour son Dieu.
avatar
Tully
Seigneur de Sonnaz & de Montgon
Seigneur de Sonnaz & de Montgon

Messages : 497
Date d'inscription : 25/09/2010
Age : 29

http://palazzo-farnese.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Praeceptor [Navigius & Cesare]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum